Je suis là !

De Rembrandt au selfie

31. 10. 2015 – 31. 1. 2016

L’autoportrait occupe une place de choix dans l’histoire de l’art européen. Depuis la Renaissance — si ce n’est même avant —, les artistes affectionnent de se mettre en scène et donner une image d’eux-mêmes. L’exposition "Je suis là ! De Rembrandt au selfie" présente un vaste panorama d’autoportraits d’artistes réalisés à l’aide de différentes techniques sur une période de six siècles. Ce genre est toujours d’actualité, comme le confirment les innombrables selfies postés sur les réseaux sociaux.

Ai Weiwei, Illumination, 2014 © Ai Weiwei, The image is courtesy of Ai Weiwei Studio
Rembrandt Harmenszoon van Rijn, Autoportrait, vers 1650 © bpk / Staatliche Kunsthalle Karlsruhe
Vincenzo Campi, Les mangeurs de ricotta, 1580 © Lyon MBA – Photo Alain Basset
Marie Ellenrieder, Autoportrait, 1818 © bpk / Staatliche Kunsthalle Karlsruhe

L’exposition évoque les différentes approches de l’autoportrait : affirmation de soi à la Renaissance, mise en scène fulgurante à l’époque baroque, subjectivité toute en nuances des Romantiques, regard de plus en plus impitoyable des artistes modernes sur eux-mêmes, quête obsessionnelle du moi dans les photos et vidéos contemporaines. Une centaine d’oeuvres en provenance de trois grands musées européens, le Musée des Beaux-arts (Lyon), les National Galleries of Scotland (Édimbourg) et la Staatliche Kunsthalle (Karlsruhe), se complètent pour illustrer les différentes facettes de la production des artistes français, britanniques et allemands.

Réalisée dans le cadre du projet "Je suis là . Visages européens" bénéficiant du soutien de l’Union européenne, l’exposition rassemble des oeuvres de nombreux artistes, notamment Palma Vecchio, Gustave Courbet, Anselm Feuerbach, Ernst Ludwig Kirchner, Henri Matisse, Max Beckmann, Andy Warhol, Marina Abramović et Tracey Emin. Elle sera ultérieurement présentée à Lyon puis Édimbourg.

L’exposition se complète par une œuvre interactive intitulée "Flick_EU /  Flick_EU MIRROR". Conçue par le Centre d’art et de technologie des médias de Karlsruhe (ZKM), cette œuvre invite les visiteurs de l’exposition à se regarder dans un "miroir magique". La Junge Kunsthalle s’intéresse par ailleurs aux selfies, ces autoportraits virtuels idéalisés qui suscitent actuellement un véritable engouement.
Plus d'informations sur l'exposition


Selfies

Ma­ni­fes­ta­tion en complément de l’ex­po­si­tion "Je suis là !"

Or­ga­ni­sée dans la Junge Kunsthalle

La manière dont on se perçoit et l’image de soi qu’on offre aux autres jouent un grand rôle dans la vie des enfants et surtout des ados. Quel regard les jeunes visiteurs de la Kunsthalle posent-ils sur eux-mêmes et comment se mettent-ils en scène ? Quel est dans ce contexte l’influence du sexe, de l’âge, de la mode et de l’origine sociale ? Dans quelle mesure les réseaux sociaux contribuent-ils à la formation du moi? 

Cette manifestation, organisée en parallèle à l’exposition d’autoportraits couvrant une période de six siècles présentée dans le bâtiment principal, invitera les jeunes à réfléchir à la manière dont les technologies de communication modernes leur permettent de s’exposer dans les médias numériques. En leur présentant des moyens différenciés de se percevoir et se mettre en valeur, et en leur montrant qu’il existe des formes d’expression esthétiques, créatives et imaginatives, la manifestation de la Junge Kunsthalle entend aider les jeunes à se forger une identité.
Plus d' informations sur l'exposition

Logo